COWORKEES A LA UNE

  • Sophie Extier
  • Journaliste rédactrice indépendante
Habituée à interviewer et moins à être interviewée ; Sophie a accepté de se prêter au jeu pour les Coworkees !

De Bruxelles à Paris, c’est finalement en Haute-Savoie que Sophie a choisi de s’installer pour exercer en tant qu’indépendante pour des médias locaux, des agences conseil en communication mais également pour des entreprises nationales et suisses.Véritable passionnée de culture, de tourisme, de lifestyle et de gastronomie, Sophie aime son métier et toutes les belles rencontres qu’elle fait au quotidien. Freelance depuis 11 ans, elle a réalisé son rêve de devenir journaliste après un parcours quelque peu atypique...

Sophie, pourrais-tu nous en dire plus sur ton parcours pro ?

Mon rêve au lycée était de devenir journaliste mais le niveau d’études demandé (sciences po, école de journalisme) m’a fait peur à l’époque et je me suis donc orientée sur des études de langues étrangères appliquées au commerce international. J’ai travaillé pour des grands groupes comme Alcatel et Ascom en tant que Chargée de Communication et Chef de produit. Mais j’avais toujours en tête mon rêve de journalisme…. 

...Et ?

Et puis la vie fait bien les choses pour vous remettre sur « le chemin » ! Une rencontre, une opportunité et me voilà à travailler aux affaires culturelles du Département de la Haute-Savoie dans la communication et les relations presses et publiques. Je retrouvais mon univers et parallèlement je commençais à écrire des articles. Je me suis alors « redonnée la chance » d’accéder à mon rêve ; j’ai intégré le CELSA, une grande école de journalisme à Paris (ma plus grande satisfaction !) et je suis revenue sur Annecy pour exercer en indépendante.

Ces expériences ont-elles été utiles pour ta carrière ?

Oui ! Toutes mes expériences en entreprise me servent beaucoup et c’est un atout pour mon métier à présent. Mes expériences ont été complémentaires et ce parcours atypique se révèle être ma richesse !

Pourrais-tu nous dire ce que tu aimes dans ton métier de journaliste ?

J’aime être force de proposition pour les sujets, j’aime la variété des interlocuteurs - chefs d’entreprise, personnalités, artistes, artisans - mais j’aime surtout les rencontres. J’ai échangé avec tellement de personnes ! Au final, il n’y a jamais de routine et je découvre sans cesse des univers différents. Tout m’intéresse lorsque les gens sont passionnés par ce qu’ils font… c’est un vrai bonheur !

Quel est ton "petit truc" en plus?

Rendre un portrait le plus vivant possible. J’adore reprendre les paroles exactes des personnes interrogées sans trop « réécrire » ce qu’elles ont dit pour garder cette authenticité.

Être freelance ça représente quoi pour toi ? 

Au départ, je dois l’admettre, c’était un choix par défaut pour m’adapter au marché de ma profession. Aujourd’hui je ne pourrais plus me passer de cette liberté et de mon autonomie.

As-tu une petite manie depuis que tu travailles solo ? 

J’avoue que je ne me sépare jamais (ou rarement ^^) de mon mug de thé ramené de Londres où il est inscrit « Keep calm and carry on », ça doit me rassurer !

Et pour finir, si tu devais tout recommencer ? 

Je referais le même parcours ! Et je me souviendrais que quand tu as un rêve il ne faut jamais le perdre de vue !